Toutes les mamans le savent.

Etre maman,

c'est être professeur, couturière, esthéticienne,

taxi, psy, garde chiourme, coach,

on est multi taches

et c'est bien souvent aussi être infirmière...

même quand on en a pas forcément le courage...

Pourtant, il a bien fallu le faire et sans aucune anesthésie!

doudou a2 déchiqueté

 Le cas était pourtant presque désespéré!

10 ans (ou presque...) de gâtés, de câlins et quelques vols planés

ça vous met un doudou à l'agonie...

Quand on pense qu'il ressemblait à ça:

 

doudou neuf

 (oui, pour tous nos enfants, les doudous ont été achetés en double voire triple exemplaire

et celui-ci je l'ai trouvé sur internet il y a peu...

comme ça l'Alice a un souvenir de ce qu'était son doudou aux premiers jours de sa vie...)

doudou réparé1

Le numéro un avait déjà été réparé il y a quelques temps avec une ancienne grenouillère.

Je n'avais pu récupérer que la tête et les pieds et avais refait le corps et les bras.

(Une belle galère d'ailleurs!!)

Cette fois-ci, pareil.

Chez numéro 2 seuls la tête et les pieds ont pu être sauvés.

Mais j'ai préféré faire simple...

Et quelques points de suture plus tard...

doudou réparé 2

Numéro 2 a pu continuer sa convalescence dans les bras de sa propriétaire consolée qui est allée

me préparer un joli bouquet.

P1110239

P1110238

P1110230

P1010287

P1010288

Et vous?

Vous en avez fait des coutures de la dernière chance?

Je vous souhaite un doux dimanche!!